Kim Kardashian et d’autres personnalités veulent appeler Facebook, la maison mère du réseau social, à mieux lutter contre les contenus haineux et la désinformation sur ses plates-formes.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 08h39, mis à jour à 09h21

Temps de Lecture 2 min.

Kim Kardashian et ses 188 millions d’abonnés, Leonardo DiCaprio et ses 46 millions d’abonnés, mais aussi Kerry Washington, Sacha Baron Cohen… Plusieurs célébrités ont décidé de geler leur compte Instagram le temps d’une journée, mercredi 16 septembre, pour appeler Facebook, la maison mère, à mieux lutter sur ses plates-formes contre les contenus haineux et la désinformation, à moins de cinquante jours de l’élection présidentielle américaine, le 3 novembre.

« Je ne peux pas rester silencieuse alors que ces plates-formes continuent à permettre la diffusion de la haine, de la propagande et de la désinformation », a écrit sur son compte Twitter Kim Kardashian, qui va aussi geler sa page Facebook. La femme du rappeur Kanye West est l’une des personnalités les plus suivies du monde sur Instagram.

« J’utilise Instagram et Facebook, mais je veux que ce soit une force pour le bien – pas pour la haine, la violence et la désinformation », a pour sa part écrit sur Instagram l’acteur américain Leonardo DiCaprio en annonçant son boycottage de la plate-forme pour vingt-quatre heures.

Comme eux, d’autres personnalités répondent à l’appel d’un collectif d’organisations déjà à l’origine d’un premier mouvement de boycottage de Facebook. A la fin de juin le collectif, qui comprend l’association de défense contre l’antisémitisme Anti Defamation League (ADL) et l’organisation de défense des droits des Noirs aux Etats-Unis NAACP, avait lancé le mot-clé #StopHateforProfit (« Arrêtons la haine au service du profit »). Le collectif reproche à Facebook de jouer un rôle dans « l’incitation à la violence, la diffusion du racisme, de la haine, et de contribuer à la désinformation relative au processus électoral », a expliqué l’ADL dans un communiqué.

Lire aussi Deux mois avant l’élection présidentielle américaine, Facebook tente de consolider ses défenses

Inertie de Facebook

Après cette action, plusieurs annonceurs majeurs de Facebook avaient renoncé temporairement à acheter des espaces publicitaires sur les plates-formes du réseau social. Au début de juillet, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, avait rencontré des représentants du mouvement, qui lui avaient réclamé dix mesures immédiates. Le dirigeant avait seulement accepté l’une d’entre elles, à savoir la nomination d’un dirigeant avec une expérience du mouvement pour les droits civiques.

Les représentants du mouvement avaient décidé de poursuivre leur action, dont fait partie cet appel au boycottage d’Instagram mercredi, lancé auprès de tous les internautes, entreprises, célébrités ou influenceurs.

Le collectif de neuf associations demande notamment à Facebook d’augmenter les moyens alloués à la lutte contre les contenus haineux, et de retirer les fausses informations liées à l’élection présidentielle américaine. En août, Facebook a annoncé avoir supprimé quelque 790 comptes liés au mouvement QAnon, théorie complotiste pro-Trump. Au début septembre, la plate-forme a aussi évoqué un durcissement de ses règles en matière de publicité politique.

Lire aussi Facebook supprime 900 pages et groupes liés à la théorie complotiste QAnon

Le Monde avec AFP

Contribuer

Services

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.